Tenerife – Parc naturel du Teno

Le parc naturel du Teno est un situé à la pointe nord ouest de l’île. Comme l’Anaga, sa position face aux vents et à la mer et son altitude entraînent une diversité de paysages importante. On y trouve des vallées verdoyantes, de grandes falaises face à la mer, des plateaux verts où l’ont élève des chèvres, et des secteurs beaucoup plus arides où poussent cactus et plantes grasses.

Au large des falaises de Los Gigantes, il est fréquent de voir des cétacés. Une colonie de dauphins y vit d’ailleurs de façon permanente et des bateaux partent tous les jours de la marina de los Gigantes pour emmener les touristes comme nous les voir de plus près. C’est également l’occasion de s’approcher des falaises par la mer et de piquer une tête dans l’eau clair de l’anse de Masca, accessible uniquement par la mer ou par un sentier très fréquenté.

Lors de notre séjour nous étions basés à Alcala, petit village côtier un peu à l’écart du massif. C’est un endroit agréable pour profiter de la mer, il y a une petite anse assez abritée et peu profonde avec une belle faune marine : gros crabes rouges, oiseaux, pas mal de poissons, parait-il des tortues (mais on ne les a pas vu) le tout sur fond de roche volcanique : top pour le snorkeling ! On y est beaucoup plus tranquille que dans la foule d’allemands/anglais/russes de los Gigantes (la grosse station balnéaire du coin, à fuir…).

Randonnée dans le massif du Teno

Dans ce massif nous avons fait une seule randonnée, sur une petite journée. Nous sommes partis de la vallée d’El Palmar et son volcan en partie effondrée, dans une atmosphère douce et humide. Nous sommes ensuite montés sur le plateau de Teno Alto où est fabriqué le fromage de chèvre, puis nous sommes redescendus jusqu’au phare de Teno dans une ambiance beaucoup plus aride, voir presque apocalyptique sur la fin avec le ciel bouché et la pluie qui commençait à arriver.

Autres articles sur Tenerife

Leave a Reply

Your email address will not be published.