Tenerife – nos plus belles villes

La colonisation espagnole de l’île a commencé à la fin du 15e siècle, les Canaries étant une escale importante sur la route des Amériques. Plusieurs villes historiques ont conservé une belle architecture coloniale de cette époque : La Laguna, La Orotava, Garachico… Les batiments anciens mélangent souvent des matériaux locaux comme le bois et la roche volcanique noire, avec des murs peints aux couleurs variées. La capitale Santa Cruz mixe architecture coloniale et moderne avec notamment des oeuvres architecturales de Cesar Menrique, artiste local a la réputation mondiale.

La Laguna

La Laguna est la capitale historique de l’île. Située en altitude pour échapper aux attaques des pirates, sa position est centrale entre les massifs d’Anaga, du Teide et les côtes nord et sud de l’île.

Santa Cruz

Santa Cruz est la capitale actuelle et la ville la plus peuplée de l’île avec 210 000 habitants. Depuis 1927 elle est également co-capitale de l’archipel des Canaries avec la ville de Las Palmas de Gran Canaria, située sur l’île de Gran Canaria. C’est également un port important, on y voit de nombreux cargos et bateaux de croisières. C’est une ville agréable avec des quartiers coloniaux anciens et un front de mer moderne. Malgré sa position sur le littoral, la ville ne dispose pas de plages, ni de réel accès à la mer pour les habitants et touristes. La plage artificielle de las Teresitas a été aménagée dans le village de San Andres, en periphérie de la ville pour permettre aux habitants de profiter de la mer. Malgré le fait qu’elle soit artificielle, c’est une des plus belles plages de l’île, avec son sable jaune importé du Sahara (à quelques centaines de km seulement d’ici), ses palmiers canariens et les montagnes de l’Anaga en arrière plan. En semaine c’est le spot des sportifs locaux : nous y avons croisé pas mal de cyclistes, coureurs et nageurs.

Plus proche du centre ville a été aménagé le parc maritime Cesar Manrique, composé de bassins artificiels alimentés en eau de mer. C’est un bel endroit pour faire trempette, plus dédié à la détente qu’au sport et jeux (en tout cas c’est l’impression qu’on a eu !). On y trouve également l’auditorium de Santa Cruz, dessiné par le fameux Cesar Manrique.

A côté du parc maritime se trouve le Palmetum, jardin botanique dédié aux palmiers construit sur une ancienne décharge. C’est un endroit paradisiaque regroupant entre autres des palmiers du monde entier, et habité par des papillons et oiseaux, notamment des huppes fasciées (l’oiseau de Kirikou).

Le vieux Santa Cruz

La Orotava

La Orotava est une des principales villes de la côte nord. Située face à la mer sur les pentes du Teide, le ciel y est plutôt couvert une bonne partie de l’année, et la végétation luxuriante. On peux y visiter de magnifiques anciennes maisons coloniales.

Garachico et Icod de los Vinos

Tout au nord de l’île se trouvent les villes de Garachico et Icod de los Vinos. Ce sont des petites villes voisines plutôt bien préservées. Garachico était le principal ports de l’île avant d’être partiellement détruit en 1706 par l’éruption du Pico Viejo.

Autres articles sur Tenerife :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *