Tenerife – parc naturel d’Anaga

Le massif d’Anaga forme une barrière naturelle culminant à plus de 1000m au nord-est de l’île. Sa position géographique et son relief abrupt en font une barrière naturelle face aux alizées, les vents dominants dans cette partie de l’Atlantique. On y observe de nombreux micro-climats, de la côte sud aride aux crêtes embrumées.

Nous avons randonné deux jours dans l’Anaga, avec nuit en bivouac dans le village de Roque Bermejo.

20km

900m

1200m

En plus de ces 20km, il faut compter 8km le long de la route des crêtes du terminus du bus au point de départ de la rando. Nous les avons fait en alternant marche et autostop sans trop de difficulté.

Le début de la rando était peu fréquenté, alternant entre petits villages sur des crêtes, forêts des brumes typiques des Canaries et versants ensoleillés avec une végétation plus aride (cactus, agaves…). La partie de Chamorga jusqu’au village de Roque Bermejo est facile, sur des chemins larges et majoritairement descendants. C’est aussi la plus fréquenté, mais au mois de mars nous étions quand même plutôt tranquilles.

La première journée se conclut au magnifique village de Roque Bermejo, accessible uniquement à pied par le chemin que nous avons emprunté, ou par la mer. Plus que 3 résidents permanents lors de notre passage en mars 2019. Ils vendent des boissons aux touristes de passage et nous ont suggéré un emplacement pour bivouaquer à côté du village. D’après eux il faisait un peu froid pour bivouaquer, mais quand on leur a dit qu’en ce moment dans notre région c’était la saison du ski, ça les a fait relativiser… Le lendemain matin, on a croisé le vieux de corvée qui montait à pied faire les courses au village avec son chat et ses chiens.

Malgré un faible dénivelé, la partie entre le phare d’Anaga et le village d’El Draguillo est difficile voire dangereuse : sentier étroit et escarpé, par endroits glissant (même par temps sec) et assez vertigineux. Les points de vue sont malgré tout impressionants, et on n’y a vraiment pas croisé grand monde.

Autres articles sur Tenerife

Leave a Reply

Your email address will not be published.