Tenerife – Parc National du Teide

Le Teide est une montagne de records. Du haut de ses 3718m, c’est le plus haut sommet d’Espagne, de l’océan Atlantique et le 3e plus haut volcan marin au monde. L’ancien cratère s’est effondré lors d’une précédente éruption, laissant place à une vaste caldeira, les cañadas du Teide : un plateau à plus de 2000m au dessus de la mer couvert de champs de lave, de canyons et rochers aux formes étranges. On se croirait sur Mars. D’ailleurs, c’est ici qu’un observatoire international a été installé pour observer les étoiles en 1964. Pas pour l’ambiance de science fiction du site, mais plutôt pour son ciel clair, dégagé et sans pollution lumineuse.

L’ascension du Teide nécessite un permis, qu’il faut demander plusieurs semaines à l’avance, avec un nombre de places restreints par jour. Elle peut se faire à pied (pour les bons marcheurs quand même), ou par un téléphérique. Notre plan initial était de passer la nuit au refuge Altavista situé à 3250m d’altitude et accessible par le téléphérique. Le lendemain nous aurions effectué l’ascension un peu avant le lever du soleil, pour pouvoir admirer l’ombre du volcan se projeter sur la mer de nuages. Malheureusement lors de notre passage, les conditions climatiques n’étaient pas favorable (tempête de neige annoncée), et notre timing trop court pour reporter l’ascension. Nous avons du nous contenter de faire le tour de la caldeira, ce qui nous a permis d’admirer le sommet sous tous les angles.

Pour passer la nuit au refuge Altavista, il est indispensable de réserver sur le site web du parc national. Les places sont très limités et en période touristique, il vaut mieux s’y prendre à l’avance.

Autres articles sur Tenerife

Leave a Reply

Your email address will not be published.